Superbob Boxer Design Elleapproche

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Àforcede discrétion,onavait finiparpen serquele projet Super bob présenté par Boxer Design fin 2011 étaitmort-né. Erreur: lamoto  100% française,suralime ntéeetàin jectiondirecte esttoujours endé veloppement, etmêmeen développe mentavancé. Étatde slieux etper spective savec Thierry Henriette, Boxerenche fet papaduprojet.

L a Superbob a été présentée sous forme de maquette au Salon de Paris 2011 et ça fait bien longtemps qu’on n’en entend plus officiellement parler. Que s’est-il passé pour ce projet durant ces sept dernières années ? Beaucoup pensent qu’il est mort et enterré...

Leprojetn’ajamaisétéstoppé,onatoujours bossé dessus à des intensités variables. Mais un événement qui nous a fait le décaler : l’opportunité, pour Boxer Design, de participer àlarenaissancedeBroughSuperior.Etquand je dis participer, ce n’est pas une moindre participation : nous avons été choisis pour développer et fabriquer sous licence les nouvelles Brough. C’est un projeténorme, qui est devenu prioritaire à nos yeux, pour deuxraisons:d’unepartparcequ’ilyavait uneattenteentermesdetiming,àcausedu propriétaireanglaisdelamarque,del’autre parce que nous savions que développer le projet Brough Superior nous permettrait d’assurer financièrement et techniquement lapérennitéduprojetSuperbob.Jevaisêtre clair : si nous n’avions pas eu l’opportunité demeneràbienleprojetBrough,celui de la Superbob serait mort aujourd’hui.

« Assurer la pérennité du projet Superbob, financièrement et techniquement » : est-ce que tu peux développer l’idée, s’il te plaît ? Ilestbeaucoupplusaisédevendredesmotos badgées Brough Superior, une marque de légende, que Boxer Design. Et les très bons résultatsdeventesdenospremièresBrough SS100leconfirment.Pourl’aspecttechnique, c’estégalementassezsimpleàcomprendre: même si elles ne sont pas identiques, le développement effectué sur laBrough a nourri en partie celui de la Superbob.

Du côté Brough, on a un V-twin atmosphérique à injection indirecte. Du côté Superbob, un V-twinsuralimenté à injection directe. C’est une sacrée différence tout de même,non ?

Oui,c’estpourçaquejetedisqueleprojet Superbobn’aéténourriquepartiellement parleprojetBrough.Etau-delàdumoteur, lespartie-cyclessontdifférentes.Maisilya quandmêmedessynergies.Danslarecherche et le choix des sous-traitants, dans l’appareil de production, dans ledéveloppement du moteur. Bien que les deux moteurs nefonctionnentpasdelamêmefaçon,leur baseestlamême:untwin1000cm3ouvert à88°.Etdanslesdeuxcas,nouscollaborons avec Akira sur le développement.Tout ça permet de mutualiser des ressources.


21.jpg


En 7 ans, le paysage moto a changé  et l’aspect des motos a changé lui aussi, notamment celui des roadsters sportifs. Ta Superbob a-t-elle évolué?

Oui, elle a évolué. Ce ne sera pas la même motoquecellequiaétéprésentéeen2011. Onnepeutpassepermettredereveniravec une machine dont l’esthétique serait identique à celle d’il y a sept ans. Le design n’est pas encore figé, il y a plein de choses qui peuvent bouger, on ne s’interdit rien mais la moto sera plus compacte, moins haute également.

Et puis elle a changé techniquement. En 2011, nous étions partis sur une distribution par courroie. Maintenant, nous sommes sur une distribution par chaîne.Pareilpourlecadre:ilyaseptans, ils’agissaitd’unecoqueenfibredecarbone, désormais, c’est un élément entitane.

Qu’est-ce  qui  t’a  fait  changer d’avis, notamment sur le  cadre  ?

C’est assez prosaïque en fait : la Brough Superior a été conçue avec un cadre en titane, et en la développant, on s’est rendu compte qu’on parvenait à bien travailler ce matériau. Après, on aurait aussi pu faire un cadre en acier, si tu vas parlà,maisletitanepossèdeunavantage en termes de poids et de rigidité qui est intéressant.Etpuisc’estunmatériaunoble, aumoinsautantquelecarbone,etsurunemoto hautdegamme,c’estuncritèreimportant.

Haut de gamme, ça signifie cher. Il y a sept ans, tu évoquais un tarif entre 20 000 et  25  000  euros.  Ça  a  changé  ? Unemotoà25000€,jemesuisaperçuque cen’étaitpasjouablepourunestructurecomme lanôtre.Oualorsilfautinvestirdansdesoutils deproductionplusimportantsetaccepterun risque industriel beaucoup plus élevé. Cette moto,onenvisageplutôtdelaplacerautour  des50000€.Après,onestconscientqu’ilva falloirjustifiercetarif.C’estpourcelaquela motovaposséderunmoteurexclusif,intégrer dessolutionstechniquesnovatrices,recourir àdesmatériauxnoblesetbénéficierd’une finitiontrèshautdegamme,àlahauteur de ce qu’on propose sur les Brough Superior. Mais tu sais, le développement du moteur a coûté5millionsd’euros.Derrière,cen’estpas réalistedevouloirsortirunemotoà25000€.

En parlant du moteur, il y a une chose qui ne change pas, c’est le recours à la suralimentation et à l’injection directe...Oui, absolument. Ça, il était hors de questiondetransigerlà-dessus.Çarentre directement dans la définition duprojet.

Pourquoi ? Parce que la suralimentation est à la mode en ce moment, avec la Kawa H2 et peut-être la prochaine Suzuki Recursion ?

Non. Tu sais, on a présenté la moto en 2011,doncçafaitunpaquetd’annéesqu’on yréfléchit,etlamode,cen’estpasvraiment notresouci.Lachoseimportante,c’estqu’en plus de la suralimentation, nous, on arrive avec l’injection directe et ça, pour l’instant, aucunemotosurlemarchénelepropose.

Et donc, la raison de ce package suralimentation/injection  directe ? Il y a deux intérêts à le proposer : l’agrémentmoteuretlesperformances en termes dedépollution.

Je pensais que tu allais me répondre également la puissance...

Non, aller chercher beaucoup de puissance n’est pas dans l’esprit du projet. Là, sur notre V-twin 1000 cm3, on a un turbo qui souffle à environ 0,4 bar. L’idée, c’est d’en sortir entre 140 et 150 ch. Par rapport à des moteurs atmosphériques, ça peut sembler très modeste comme ambition. Mais c’est parcequenotreambitionsesitueailleurs,au niveauducouple:onvaavoirenviron10mkg à 3 500 tr/min. C’està-dire un couple max disponible très, très tôt, un peu à la façon d’une moto électrique. Notre twin neva pas être le plus puissant du marché, mais ne t’inquiète pas, il va bien tirer sur les bras.

Et l’intérêt en termes de dépollution, tu peux l’expliquer un peu ?

Là,c’estl’injectiondirectequientreenjeu: tu injectes le carburant directementdans lachambredecombustion.C’estplusprécis, ilyamoinsdepertes.Tupeuxespérerréduire laconsommationd’essencede15 à 20%.

Donc, c’est l’injection directe pour la consommation, le turbo pour l’agrément, c’est ça ?

Non, c’est plus compliqué que ça : c’est   l’associationdesdeuxquipermetd’obtenir ungainsignificatifdanslesdeuxdomaines. Pourtedonneruneidée,entrelaconfiguration turbo/injection directe et la configuration turbo seul, il y a le même écart de performances qu’entre la configuration atmosphérique et la configuration turboseul.


65436541321.jpg


Comment se fait-il qu’il n’y ait pas encore de motos avec cette technologie et que ce soit une petite société française qui soit  en  première  ligne  dessus  ? C’est une technologie beaucoup plus pointue.Après,cen’estpasparcequ’il n’yapasencore,surlemarché,demotos à moteur en injection directe que les grandsconstructeurssecroisentlesbras. D’aprèscequejesais,ilyenaplusieurs qui bossent là-dessus. De toute façon, avec l’évolution des normes antipollution, çavadevenirunenécessité.

Les tests d’homologation  des normes antipollution, il les a d’ailleurs déjà passés, ce moteur ? LemoteurdelaBroughapasséletest Euro4,qu’ilaréussi.Onsouffleunpeu

etonvaluifaireattaquerEuro5.Concernant celuidelaSuperbob,ondémarre Euro 5 enjanvierprochain.Euro5,c’estune autre paire de manches qu’Euro 4. Çaintègredescritèresdedurabilité: il faut qu’en termes dedépollution, la moto soit aussi efficiente à 10 000 km qu’à 20 000, etc. Mais bon, on est confiants.

À quel stade en est le développement de la moto, concrètement ?

Concrètement,çafait8moisquelemoteur tourne sur un banc, afin que l’on puisse voir les pièces qui sont en souffrance et qu’ilfautretravailler.Onn’apaseude mauvaises surprises, mais c’est plus compliqué qu’avec un atmo.Tu modifies les injecteurs, tu travailles avec différents plénums, différentes pompes haute pression...

Là,onenaunequisort200barsdepression, pour te donner une idée des contraintes mécaniques. Bref, le moteur n’estpas encoreterminémaisilestbienavancé. Suffisamment pour commencer des testsdynamiques.Depuisdébutjuillet, un proto tourne d’ailleurs surcircuit.

La partie-cycle est-elle achevée ? Non,ilyaencoredeschosesquisont endiscussion:onnesaitpassionva garder le monobras ou leremplacer par un bras classique. On ne sait pas non plussilafourcheseraunélémentdefonderie ou usiné. Mais bon, le cadre est dans son design définitif, on a beaucoupavancé sur la géométrie d’ensemble. Suffisamment pour avoir un proto roulant et éprouver sur route ce qui a été validé par ordinateur.

Tu la vois terminée quand cette moto ? Pour la fin d’année, ce serait bien. Design inclus ?

Oui. De toute façon, pour le design, on a déjà des idées en tête et on sait que ça peut aller très vite. On a de belles idées, qui sont plus ou moins éloignées du modèle de 2011.

Et on sait aussi que tout ce qui environne lemoteur,leplénum,leturbo,lapompehaute pression et l’électronique estintégrable en conservant de la compacité et sans sacrifier la capacité du réservoir d’essence. Onestdoncsereinsparrapportaudesign.

Elle va ressembler aux esquisses que tu nous as passées pour ce sujet ? Par forcément. Même le nom de Superbob, on n’est pas certains de le garder. Il faut qu’il y ait de la surprise, vous verrez bien.

Et justement, on la verra quand ? Au  Salon de Paris ?

J’aimeraisterépondreoui,maisjen’ensuis passûr.Onytravaille.Onverra.Cequiest certain,c’estquesionyest,ceneserapas avec une maquette, mais avec une vraie moto. n


Comments (0)

There are no comments posted here yet

Our Drive-My EN/UK site use cookies