Blessures Gloireetdouleurs

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

LespilotesdeGrandsPrix,desdursaumal? C’estévidentetcelafaitmêmepartie de leurs nombreuses qualités. Cet article nousrappellequecesgens-là ne sont définitivement pas ordinaires...

H istoire devousmettre dansl’ambiance, nousavons sélectionné six exemples marquants relevés sur les quarante dernières années.

DeBarrySheeneen1975 àJorgeLorenzoen2013, fracassésparleschutes,ils s’ensontrelevéspourreprendre au plus vite le guidon de leur moto,enserrantlesdents,armés d’unemotivationhorsnormes...

Barry Sheene (1975)

En février 1975, l’Anglais est victime de l’éclatementdesonpneuarrièresurl’anneau deDaytona,àplusde270km/h.Onlerelèvede soncrashavecdesfracturesaufémurgauche, aupoignet,aubrasetàlaclaviculedroits,avec sixcôtescasséesetcommeilledéclara après-coup,avecassezdepeaudeson dosarrachée«pourcouvriruncanapé»(sic), ajoutant,pourlapostérité:«Sij’avaisété un cheval de course, on m’aurait achevé. »


854654564.png


Cigarette au bec sur son lit d’hôpital, filmé pardeséquipesdetélévision,Sheene,souriant, entredanslesfoyersetfaitexplosersacote depopularité.Ilrevientenpiste7semaines plustardmaisdevraattendrelasaisonsuivante pour décrocher le premier de ses titres de championdumonde500.Septansaprèscet accident,enjuillet1982,ilpercutelesdébrisde machines non signalés par des commissaires inexistants, tombées quelques secondes plus tôt,lorsd’uneséanced’essaisquimélangeait touteslescylindrées,l’avant-veilleduGPde Grande-BretagneàSilverstone.Àtrèshaute vitesse,l’impactdelacollisionestterrible.

Résultat:lesmainsécraséesparsesgenoux, le poignet gauche broyé, les deux jambes pulvérisées,quinetiennentplusqueparles tissusetlesartères...Ilfaudra7heuresau chirurgienquil’aopérépourposerdeux plaquesde18cm,deuxautresde12cm et27vispourréparerlesjambes,ainsique deuxplaqueset5vispourlepoignet.Sheene remonterasurune500cinqmoisplus tard mais ne gagnera plus jamais un GP.

Freddie Spencer (1985)

En mai 1985, il chute au warm up du GP d’Espagne. Coincé sous la moto après une glissadesoudainedupneuavant,ilserelève péniblementetrentreaupaddocksansmontrer sadouleur.Lacoursedoitpartirunedemi-heure après.Danslemotorhome,c’estl’étatdecrise. Plustard,lesradiosrévélerontunefracture delamain,delachevilleetducoudedroits, sansparlerdelapetitecommotioncérébrale subie.C’estl’annéedesatentativededoublé en250eten500.Plusde120000personnes sepressentautourducircuitdeJarama.Un desesprochesbriselesilenceenluidisant qu’ilvaudraitmieuxnepasprendreledépart. Maisleroid’Espagnevientd’arriveravecun invitédemarque:monsieurSoichiroHonda,qui répondàunequestionduspeakers’inquiétant àproposdelachutedesonpilote:«Freddie

vagagner.»Danslemotorhome,ledébat estclos:Spencerprendledépartetgagne lacoursedevantEddieLawson.Aumoment delaremisedesprix,ilditàM.Honda:«C’est grâceàvousquejesuissurcepodium.»

Kevin Schwantz (1994)

Entre autres (très nombreuses) blessures, le Texan abrège sa carrière à cause d’un poignet fracturé avant le début de la saison 1994,qu’ilattaqueentantquechampiondu monde500entitre.Poignetgauchecassé deuxsemainesavantlepremierGP,etdonc pasrétabliàtempspourl’ouverturedela saison, Schwantz retombe dessus aux essais àAssen.Lesosdel’articulationsontdéboîtés. Ilraconteraensuite:«Àpartirdelà,lepoignet sedéboîtaitsystématiquementencourseet ledimanche,aprèsl’arrivée,j’allaisàlaclinique mobile,oùunkinémetiraitd’uncôtéparles doigtsdelamainetunautrekinéparlebras, pendantqueledocteurCostaappuyaitdessus pourremettrelesosenplace.Jegrimaçais ensilence.Audébut,ilmefaisaitdes injectionscontreladouleurmaistrès vite,cen’étaitmêmeplusnécessaire.»

Valentino Rossi (2010)

Enjuin2010,ilestvictimed’unhigh-side durantladeuxièmeséanced’essaisdu Grand Prix d’Italie. La jambe droite ne résistepasauchoc,l’Italiesouffred’une fractureouvertetibia-péroné.Aprèsl’opération, il entame un travail de rééducation intense qui passe par une chambre hyperbare pour activer la cicatrisation et la calcification.

C’est la première grosse blessure du nonuple champion du monde. Beaucoup, dont son père Graziano, pensent que cela va l’inciter à passer à autre chose, à la course automobile par exemple. Mais Valentino revient dès le Grand Prix d’Allemagne, 41 jours plus tard, etils’yclasse4e.Plustarddanslasaison, ilremporterason46eGPenAustralieet achèveralechampionnaten3eposition.

Randy de Puniet (2010)

Enjuillet2010(leweek-endduretourde RossiaprèssablessureduGPd’Italie!), ilchutedurantlacourseauGrandPrix d’Allemagne,AleixEspargaronepeutl’éviter etluicasselajambe.LeFrançaissouffred’une  doublefracturetibia-péroné.Suivantun protocoledésormaisbienconnu,ilentame aprèsl’interventionchirurgicaleuntravail derééducationidentiqueàceluideRossi (évoquéjusteavant),etrevient...26jours aprèsl’accident!EnRépubliquetchèque, Randyparvientàaccrocherla10eplace...

Jorge Lorenzo (2008)

En mai 2008, découvre la catégorie MotoGP dans la douleur. Après un high- side spectaculaire aux essais du Grand Prix de Chine, l’Espagnol souffre d’une fracture delachevillegauche,ainsiqued’unegrosse entorseàlachevilledroite,etd’unhématome autibiadroit.Ilparvientmalgrétoutàprendre ledépartdelacoursequ’iltermine...4e!

Cinqansplustard,auxessaislibresduGP desPays-Bas,ilchutesurlapistemouillée d’Assen.Claviculecasséeentroismorceaux, ilesttransféréenjetprivéjusqu’àBarcelone pours’yfaireopérerdanslanuit.Aprèslefeu vertmédical,ilreprendl’aviondanslafoulée etdansl’après-midi,signele8etempsdes essaischronos!Lelendemain,uneincroyable 5e place vient conclure son week-end. Il sera champion du monde quatre mois plus tard.


64654.png


Alors, que penser de cette suite d’exploits aprioriimpossiblesàréaliser,entoutcaspour lecommundesmortels?Onpeutsepincer pourycroireouimaginerlepire(tousdopésàmort),restequecequis’estproduitestbel etbienréel.Alors,pouréclairernotrelanterne, deuxexpertsontréponduànosquestions. Anne-Laure  Simon, chirurgienne orthopédiste àl’hôpitalRobert-Debré,àParis,exerceson métierenpédiatriemaisabiensûrégalement travaillésurdesadultes.Ànosinterrogationssur ’aspectunpeusurréalistedesépisodescités ci-dessus,elleesttrèsclaire:«Toutdépend dutypedefracture.Dansleshistoiresdeces pilotesquevousévoquez,leursfracturessont pluscompliquéesàrésoudrelorsqu’ellessont ituéessurlesarticulations.Maisletravaildes kinésestdéterminantdanslavitesseàlaquelle ilsvontrécupérer.Ilspassentleursjournéesen ééducation,cequin’estpaslecasducommun desmortels.Ilssontsuivisparleurchirurgien, quidoitfaireensortequecetravailnesoitpas trop douloureux. La chirurgie en elle-même n’estpastrèsdifférentedecellequiconcerne monsieur Tout-le-onde, c’est le suivi post- opératoirequiestbeaucouppluspointu.Donc, non,jenesuispasétonnée...»Elleprécisedans afoulée:«Lachirurgieorthopédiqueévolue enpermanence.Ilyamaintenantdesvisquise verrouillentnettementmieuxqu’avant.Désormais, les têtes de vis s’intègrent dans la plaque installéesurl’os.Celaagitcommeunfixateur interne et donne plus de stabilité mécanique qu’avant ; c’est ce qu’on appelle des plaques verrouillées. Ces plaques sont tellement rigides qu’iln’yaplusdemouvementdanslesos.»

Un seuil derésistance àladouleurhorsnormes Ceciposé,comme Olivier Dufouret Bernard Achou, nos deux autres interlocuteurs, elle estaffirmativepourdireque«lessportifs dehautniveau,cenesontpasdesgensqui ontl’habitudedes’écouter;ilsontunseuil de résistance à la douleur incomparable à celu delapopulationnormale».Cequecorroborent lesproposdeBernardAchou,kinésithérapeute quiapassé21ansdanslacliniquemobile dudocteurCosta,toutentravaillantdansson cabinetlasemaine.Luiaététémoinde«trucs ahurissants,hallucinants...destrucsquetune peux même pas expliquer. Parce que c’est le mentalquirégittout.Etleleuresthorsnormes. Lespilotesdemotoetlessportifsquifontdes sports de combat sont ceux qui récupèrent le plusvite,parcequ’ilsontl’habituded’avoirmal». Avec des outils adaptés, comme le caisson hyperbare,quifavorisel’oxygénationdestissus, lacryothérapiepourl’ensembleducorps,les ondesélectromagnétiques(etunappareilqui s’appelleEXOGENetquiforcelacalcification), untravailquotidienenkinéetunemotivation énorme,lespilotesdeGrandsPrixréalisent eneffetdesmiracles.Bernardnousexpliquela démarcheeffectuéepourfavoriserlaguérison: «Audébut,notretravailconsisteàdrainerla zonetouchée,quecesoitunmembreinférieur ou supérieur, à enlever les hématomes, de façonàfaciliterlacirculationsanguineetdonc àaccélérerlacicatrisationetlacalcification.En quelquesjours,onrécupèredelamobilitéeton peutdonctravaillerbeaucoupplusviteensuite. etempsdecalcificationcomplèted’unmembre supérieur, c’est 6 semaines, d’un membre inférieur,c’est3mois.Maisçavabeaucoup  plusvitechezdessportifsentraînés,quiontune ualitétissulaireetmusculaireabsolumenthors ducommun.Jemerépètemaispourfinir,c’est lementaldecesgarçonsquifaitlaplusgrosse différence.J’aisouvenirdeRandy(dePuniet) qui,dixjoursaprèsunefracturedelacheville surlaquelleonavaitposé8vis,lorsdel’examen dumédecinducircuit,avaitàsademandelâché sesbéquillesetfaitletourd’unetable,dixjours aprèsl’opération,avec8visdanslacheville!


Comments (0)

There are no comments posted here yet

Our Drive-My EN/UK site use cookies