Doohande 1989À1998

   
Doohande 1989À1998 Doohande 1989À1998

Informations supplémentaires

L’article précédent abordait le thème despilotesdursaumal,ceuxquireprennent leguidonendépitdefracturesàpeine ou pas encore consolidées. L’Australien MickDoohanestl’und’entreeux,etleseul àavoirététitréaprèsuneblessure quiafaillilecondamneràunhandicap rédhibitoire. Voici sonhistoire.

S onarrivéeen Grands Prixen1989, aprèsdeuxpetitessaisonspasséesen Superbike australien, lui avait faitl’effetd’un«réveilbrutal»,car ilpassaitd’une750quatre-temps issuedelasérieàune500deux-tempspesant àl’époque115kilospour180chevaux.Une transition particulièrement rude pour un pilote relativementpeuexpérimenté,quin’avaitdonc jamais roulé en 125 ou en 250 deux-temps auparavant.Ilraconteraplustardqu’iln’était pas tombé beaucoup durant ses années en Superbike,maisqu’ilavaitrattrapésonretard enl’espacedesixmoisavecla500!Confrontéà des pilotes comme Wayne Rainey, Kevin Schwantz, Wayne Gardnerou Eddie Lawson, Doohans’esttoutdemêmedemandé  s’ilallaitêtrecapablederivaliseravecdetellespointures. Etpuisuneparticipation aux8HeuresdeSuzukal’arassurésur sonpotentiel:ilallaitaussivitequeRainey et tous les autres et a compris ce jour-là quecen’étaitqu’unehistoiredemoto,une questiond’adaptationàla500…Peuaprès, auGrandPrixduBrésil,l’Australienavait terminé quatrième, derrière Rainey, Schwantz et Lawson : c’était un vrai déclic. Cette année-là, la présence d’Eddie Lawson dansleteam Hondaavaitétéunatoutprécieuxpour Doohan,quiavaitbeaucoupappris desoncoéquipieraméricainpourlamiseau pointdesmotos.Lorsqu’ilestrepartichez Yamaha,Hondas’esttournéversluietapar conséquent développé une machine qui lui allaitparfaitement.Le2septembre1990, surlecircuitdu Hungaroring,en Hongrie, Mick DoohanremportaitlepremierGrandPrix 500desacarrière,etachevaitlechampionnat en troisième position derrière Wayne Rainey  etKevinSchwantz.L’année1991levoyait s’affirmer encore un peu plus parmi les meilleurspilotesdumonde–uneannée qu’ilachevaàlaplacedevice-champion– eten1992,MickDoohanétaitprêtpour aller chercher le titre le plus prestigieux delaplanètemoto.Lasaison1992s’était parfaitement déroulée jusqu’à ce qu’il se casselajambealorsqu’ilavaiteneffet gagnélesquatrepremiersGPauJapon, enAustralie,en Malaisieeten Espagne, quatrevictoiresauxquellesilfallaitajouterdeux placesdesecondenItalieetenCatalogne, ainsiqu’unecinquièmevictoireenAllemagne.

Enl’AnIVdesonrègne, leroi Doohanégale Ago Et puis le Grand Prix des Pays-Bas à Assen amisfinàcettesérie.Lasuitedel’histoireestconnue:ledocteurCostal’atransféréchez luienItalie,oùilluiasuturélesdeuxjambes ensemblepourassurerunmeilleurfluxsanguinsur celle qui était touchée (et menacée d’amputation). Il a placé son patient en chambrededécompressionpouraccélérer le processus de cicatrisation, et a procédé àdesgreffesdepeau.Doohann’apasététiréd’affairepourautant,carl’osneseconsolidait  pasetilafalluplacerunappareillageexterne appeléIlizarovpourmaintenirlajambedroite, carelleavaittendanceàsetordre(n’étant passolidifiée)...Bref,deuxmoisplustard, l’Australienressemblaitàunfantômedans lepaddockduGrandPrixduBrésilqu’il arpentaitsurdesbéquilles...Douzième de la course à Sao Paulo, une sixième place héroïque obtenue deux semaines plus à Kyalami,enAfriqueduSud,n’avaitpasété suffisantepourconserverlapremièreplaceau championnat, remporté par Wayne Rainey… pourquatrepointsdeplus.L’année 1993 fut celle de la reconstruction pour Doohan, qui tâchait de retrouver la santé et une condition physique susceptible de refaire deluiunpotentielchampiondumonde.Avant deretrouverunejambedroiteassezsolideet mobilepourrecouvrersonusage,Hondaavait entre-tempsinstalléunsystèmedefreinarrière au guidon pour compenser le handicap de l’Australien.Unanplustard,ilétaità100%, etentamaitunedominationlonguedecinqans, durantlaquellesesadversairesn’eurentpaseu souventlaparole.En1997,AnIVdesonrègne, DoohanégalaitAgostinietHailwoodenalignant quatretitres500desuite,etunanplustard,il contenaitl’arrivéetonitruantedel’ItalienBiaggi en500…Endébutdesaison1999,ànouveau sérieusementtouchéàlajambedroitelorsdes essaisduGPd’Espagne,l’Australienmettait untermeàdixansdecarrièreautopniveau delacatégorie500(voirsoninterviewdans lespagessuivantes).Ilrestedesonpassage enGrandsPrixlatraced’unchampionàla combativitéexacerbéeparlesdéfismultiples qu’iladûrelever,leplusdifficiledetousétant cecome-backsidérantdecourageaprèsune blessure dont la plupart d’entre nous n’auraient sans doute jamais été capables de se relever.


6546543.jpg


LesdébutsdeDoohan

Né le 4 juin 1965 à Brisbane, en Australie, Mick Doohan a commencé à rouler sur des mini-motos àl’âgede9ans.Unanplustard,ildébutaitencompétitionparlemotocrossetledirt-track.Defilen aiguille,aidéparsonpèrequiétaitimpliquédanslemilieumotoenAustralie,ilpasseenvitesseetarriveà décrocherunguidonenSuperbikenationalsuruneYamahaFZR750,enl’occurrenceceluideson compatriote,KevinMagee,partienGP500en1988.Cetteannée-là,Doohanparticipeàdeuxépreuves du championnat du monde SBK, au Japon et en Australie, et signe deux doublés qui lui valent d’hériter àsontourd’unguidonenGP, chezHonda,auxcôtésd’EddieLawsonetdeWayneGardner.Dèslors,ilest lancé,etendépitdesonaccidentde1992,ildeviendral’undesplusgrandspilotesdel’histoiredela catégoriereine,aveccinqtitresdesuite(de1994à1998)et54victoires(remportéesde1990à1998).

Lu 147 fois

Comments (0)

There are no comments posted here yet